Share

Comment SoftBank a décroché l’exclusivité de l’iPhone au Japon…

Masayoshi Son, le CEO de SoftBank, rapporte comment il a réussi à convaincre Steve Jobs de lui confier l’exclusivité du premier iPhone au Japon alors qu’il n’avait pas encore de réseau mobile !

iPhone 5s acheté par un japonais

Lors du lancement mondial du premier iPhone en 2007, les opérateurs autorisés à le commercialiser ont été sélectionnés après de dures et longues négociations. Pour SoftBank au Japon, tout s’est joué sur un dessin qui a bluffé Steve Jobs !

En 2005, quand Steve Jobs et Masayoshi Son se rencontrent, SoftBank n’a pas encore racheté le réseau japonais de Vodafone et l’iPhone était encore un projet secret. Mais le CEO de SoftBank n’a pas manqué de proposer à son alter ego un dessin représentant un iPod doté de fonctions… téléphoniques !

J’ai donné mon dessin à Steve Jobs et il a dit “Masa, ne me donne pas ton dessin. J’ai le mien”. J’ai répondu ” bien, je ne te donne pas mon gribouillage, mais une fois que tu as ton produit, donne le moi pour le Japon”. Il a répondu “Masa, tu es fou. On a parlé à personne, mais tu es le premier à venir me voir. Je te le donne”

Masayoshi Son, CEO de SoftBank et Steve Jobs

Après cet entretien surréaliste, Masayoshi Son aurait proposé à Steve Jobs de signer un accord. Une proposition refusée par le CEO d’Apple. Avant tout, l’iPhone était encore secret et SoftBank n’avait de toute façon aucun réseau de distribution… Fin 2006 pourtant, Masayoshi Son rachète le réseau mobile japonais de Vodafone et obtient ainsi l’exclusivité de l’iPhone au Japon. Un choix courageux de la part de Masayoshi car à l’époque peu d’observateurs pariaient sur le succès nippon du smartphone Pommé. Alors que le mobile était déjà très en vogue au Japon, les appareils vendus étaient issus d’industriels locaux et avaient la particularité de pouvoir être personnalisés de façon très poussée. Certaines fonctions très prisées des japonais étaient en outre tout à fait absentes de l’iPhone…

Selon les derniers chiffres de Kantar WorldPanel, au mois d’octobre 2013, 80% des smartphones vendus au Japon sont… des iPhone. Un véritable phénomène qui devrait encore améliorer la place d’Apple dans un pays où Cupertino détiendrait 34 % de parts de marché. De tels scores, s’ils se confirment a posteriori, feraient du Japon le second marché d’Apple en termes de parts de marché… après les États-Unis !

Source