Share

Les contrats de Steve Jobs valent chers !

Le CEO de Tristar vient de se porter acquéreur d’un contrat signé par Steve Jobs en 1978. Le document, qui n’a qu’une valeur sentimentalo-historique lui a coûté 40 000 dollars !

Contrat signé par Steve Jobs vendu aux enchères (2)

C’est une vente aux enchères qui a permis à Jeff Rosenberg, CEO de Tristar Production, d’acquérir un vieux contrat à l’époque signé entre Steve Jobs et Robert Friedland, homme d’affaires depuis devenu milliardaire. Le document n’a aucune valeur contractuelle puisque l’objet du document, un business entre Steve jobs et Robert Friedland, est caduque depuis longtemps. L’affaire qui liait les deux hommes reste un mystère. En 1978, date du contrat, Steve Jobs était déjà très impliqué dans sa propre société, l’Apple II étant en pleine commercialisation. Une adresse figurant dans le contrat (Route 2, Box 472’ in McMinnville) laisse cependant penser qu’il y a un rapport entre le business en question et la ferme où Steve Jobs a séjourné peu avant le lancement d’Apple.

Contrat signé par Steve Jobs vendu aux enchères

Les « souvenirs » historiques d’Apple ont une grande valeur sur le marché des collectionneurs. Si les machines griffées d’une Pomme se vendent assez régulièrement, les contrats, eux, sont plus rares et peuvent atteindre des sommes faramineuses. L’accord entre Steve Jobs et Friedland n’a été vendu « que » 40 000$. Un tarif très inférieur à celui qui a été payé par l’acquéreur du contrat qui liait Steve Jobs et Ronald G. Wayne, le 3ème co-fondateur d’Apple. Wayne a récemment raconté qu’il avait cédé son contrat pour quelques milliers de dollars à un fan qui l’a revendu quelques temps plus tard pour… 1 300 000$ !

D’autres infos sur cette page (anglais)