Share

Le thermostat Nest arrive en France !

Le thermostat le plus intelligent du marché, réservé aux Etats-Unis à son lancement, arrive sur notre territoire ! C’est entre septembre et octobre 2014 que Nest proposera son appareil en France !

Thermostat Nest

Lors de son lancement aux Etats-Unis en 2011, le thermostat Nest a beaucoup fait parler de lui. D’abord parce que le fondateur de Nest Labs, Tony Fadell, est un ancien cadre d’Apple connu pour avoir joué un rôle déterminant dans le développement de l’iPod. Il finira d’ailleurs Vice-président d’Apple, en charge de la division iPod. Le pedigree du CEO de Nest n’a cependant pas tout fait. Son thermostat, qui arbore un design proche des standards d’Apple, est aussi un appareil intelligent, capable d’évoluer seul en s’adaptant aux habitudes des occupants d’une maison…

Tony Fadell, l’un des papas de l’iPod, lance Nest Labs dès 2010…

Tony Fadell

Toute l’intelligence d’une chaudière dans le thermostat…

Le Nest est un thermostat connecté, capable de piloter une chaudière à distance via une application iOS qui prend place dans l’iPhone ou l’iPad. Mais ce qui fait son succès est ailleurs. L’appareil est surtout capable d’adapter sa gestion du système de chauffage… au fil du temps. Une adaptation qui repose sur l’observation des habitudes de l’utilisateur : heure d’arrivée, du coucher, du départ, absences régulières, températures préférées du matin, du soir… Ainsi, s’il est indispensable d’interagir avec le Nest dans les premières semaines d’utilisation, l’appareil est théoriquement capable de prendre la main sur la gestion du chauffage en anticipant systématiquement vos habitudes !

Le Nest apprend vos habitudes pour mieux prendre la main sur le chauffage…

historique du Nest sur iPhone

Des perspectives qui reposent sur l’ouverture…

L’intelligence du Nest repose également sur des API qui ouvrent au thermostat connecté un champ d’évolution assez spectaculaire. Tout cela est encore assez limité mais sachez par exemple que les propriétaires de bracelet Jawbone peuvent synchroniser leur réveil (le bracelet vibre pour réveiller son porteur au meilleur moment) avec un ordre donné au thermostat. Mercedes, également partenaire du label Works with Nest, propose une fonction intégrée à ses nouveaux véhicules. A l’approche du domicile, la voiture ordonne au Nest de déclencher un scénario (hausse ou baisse de la température) pour que l’utilisateur trouve la meilleure température possible dès son arrivée à la maison (voir la vidéo ci-dessous). Ce type de partenariat peut aller beaucoup plus loin. Si le thermostat devient le premier appareil à communiquer avec un fournisseur d’énergie, il pourra à terme piloter l’ensemble des appareils électriques de la maison. Déclencher le lancement d’une lessive pendant les heures creuses d’un abonnement sera alors dans ses cordes…

La France est-elle prête ?

A sa sortie, en 2011, le Nest était réservé aux Etats-Unis. Là-bas, Nest Labs a du adapter son système à des standards assez disparates d’une marque à l’autre. Climatisation, pompe à chaleur, chaudière à gaz,… le développement d’un appareil adaptable à toutes les sources de chaleur n’a en outre pas été une mince affaire. Aujourd’hui encore, tous les matériels ne sont pas compatibles. En France, à ce phénomène s’en ajoute un autre : chez nous, l’intelligence d’une chaudière est… dans la chaudière ! Le thermostat, se chargeant d’exploiter celle-ci. Pas facile, dans ces conditions, de venir chasser sur les terres que chaque fabricant de chaudière se réserve…

Nest Labs doit adapter son appareil à chaque pays et aux marques qui lui sont propres…

Installation électrique Nest

Nest, en tout cas, est prêt pour la France !

Nest Labs a, selon nos sources, toujours eu le projet d’un déploiement à l’international.  Au printemps dernier, l’arrivée du thermostat en Grande Bretagne a d’ailleurs été interprétée comme un pas vers l’Europe même si les normes françaises sont encore bien différentes de celles des britanniques. Il est possible que le rachat de Nest labs par Google début 2014 ait accéléré le mouvement ! Le fait est qu’en cette fin d’été 2014, le géant californien est bel et bien en train de tester son thermostat… en France.

Plusieurs dizaines de Beta-testeurs français disposent effet d’un thermostat Nest à leur domicile. Un thermostat aux normes françaises qui ne fonctionne pour le moment que sur les chaudières à gaz. Des installateurs partenaires se chargent de la mise en place. Selon l’un d’eux, le Nest devrait à terme être compatible avec le chauffage électrique mais Google reste muet sur le calendrier…

Le panel de Beta testeurs est encore en déploiement mais Google pourrait commercialiser l’appareil peu après la fin de l’été ! D’ici là, le géant de Mountain View aura eu le temps de faire remonter les données qui lui permettront d’adapter le thermostat aux différentes régions françaises… Car oui ! Le Nest est calibré différemment selon sa région d’installation !

Un thermostat Nest installé en région parisienne… avec son interface en français !

thermostat nest avec interface en francais

Un réseau de distribution et un prix inconnus…

Si on peut compter sur une disponibilité française pour l’automne 2014 (septembre ou octobre), le réseau de distribution est encore inconnu. Il a été question qu’Orange distribue le Nest et l’intègre à sa solution de domotique. Mais l’opérateur a semble-t-il jeté l’éponge… On peut cependant imaginer que des enseignes comme La Fnac ou Castorama seront moins hésitants ! Sans compter une chaîne d’Apple Store qui distribue déjà l’appareil outre-Atlantique. Quel que soit le réseau de distribution choisi, il faudra former les vendeurs à un nouvel outil très puissant mais pavé d’embuches (normes, systèmes compatibles, installateurs, ergonomie,…). Selon nos informations, quel que soit le lieu de vente, le produit sera systématiquement associé à un partenaire susceptible de gérer son installation et son paramétrage. Une société comme Doméo fera partie de ce pool de partenaires…

Le thermostat Nest arrive dans nos magasins entre septembre et octobre. A 249 euros ?

Boite nest

Quant au tarif, on ne connait que celui des Etats-Unis, 249 dollars (189 euros hors taxes fédérales), et celui de nos voisins anglais, 179 Livres (226 euros TTC)… Si les habitudes commerciales se vérifient, on devrait pouvoir mettre la main sur un thermostat Nest pour… 249 euros ! C’est cher me direz-vous. Pas nécessairement. Car avec le Nest, vous pouvez vous permettre d’acheter une chaudière bête comme ses pieds (donc pas trop onéreuse) et lui greffer un cerveau évolutif pour 250 euros. De quoi économiser des centaines d’euros sur l’achat d’une Frisquet !