Tout ce qu’il faut savoir sur la politique d’écrémage

par pompomcomedy
60 vues

La politique d'écrémage est en quelque sorte une discrimination par les prix. Lorsqu'un nouveau produit sort, on élève son coût jusqu'à l'exagération dans le but de se faire le maximum de profits dès les premières ventes. Ensuite, les prix sont baissés petit à petit, de sorte à continuer par se faire des bénéfices avec toutes les couches de clients.

Le principe de la stratégie d’écrémage

On désigne par "prix de réserve" d'un produit la somme maximale qu'une personne est prête à verser pour l'acquérir. À cet effet, chaque consommateur a son prix de réserve sur un produit donné. Toutefois, quand il n'est pas intéressé par celui-ci, ce prix de réserve devient presque nul.

En optant pour la politique d'écrémage, il est possible d'inciter tous les consommateurs à payer leur prix de réserve pour acquérir le produit. Ainsi, au fil du temps, la marchandise devient accessible à chaque couche de clients et l'entreprise maximise son bénéfice.

Le cas d'Apple

La politique d'écrémage la plus flagrante est celle d'Apple. Au départ, il présente un modèle d'iPhone à un prix exorbitant, mais avec le temps ce prix chute complètement. 

En effet, lorsque le nouveau modèle sort, les clients les plus nantis sont prêts à le prendre à n'importe quel prix. Quant à ceux qui sont intéressés, mais qui ne peuvent se l'offrir, ils doivent attendre un à deux ans pour que le prix chute jusqu'à leur niveau. Ainsi, au fur et à mesure que le prix baisse, de plus en plus de clients s'offrent ce modèle et Apple voit ses bénéfices grimper.

Différence entre politique d'écrémage et politique de pénétration

La politique d'écrémage et la politique de pénétration sont deux notions diamétralement opposées. En effet, le premier consiste à monter d'abord le coût d'un bien, pour ensuite le rabaisser avec le temps. Quant au second, il consiste à baisser le prix à la base, puis à l'augmenter progressivement au fil du temps.

En conséquence, l'utilisation de la technique d'écrémage n'est utilisée que par les entreprises très reconnues. Du fait de leur notoriété, les clients sont généralement impatients de découvrir le nouveau bijou, et ceci, peu importe le prix. C'est pourquoi les petites entreprises préfèrent la politique de pénétration. Ils parviennent ainsi à prouver d'abord la valeur de leur marchandise avant de monter le prix.

Les limites de la politique d'écrémage

Les limites de la politique d'écrémage peuvent s'observer à plusieurs niveaux.

Au niveau institutionnel

Dans plusieurs pays, l'écrémage est considéré comme une stratégie de vente illégale. Elle est perçue telle qu'une forme de discrimination du client basée sur les prix. Par conséquent, les entreprises courent souvent beaucoup de risques en adoptant cette stratégie.

 Au niveau marketing

En principe, l'utilisation de la méthode à la crème permet d'augmenter son chiffre d'affaires de façon importante. Cependant, ceci entraîne l'arrivée d'autres acteurs sur le marché qui proposent le même produit à prix réduit. On en déduit que l'impact de l'écrémage n'est en réalité que temporaire.

Au niveau de la marque

Si le comportement prédateur de l'entreprise devient trop flagrant sur un produit, ceux-ci attendront que le prix baisse avant d'acheter. En ce qui concerne ceux qui ont déjà acheté au prix de départ, ils seront déçus de la "ruse commerciale" de l'entreprise. Dans l'un ou l'autre des cas, cela représente une publicité négative pour la société.

 

Articles similaires

Rate this post
0 commenter

Laissez un commentaire